Tramway de Caen

Le spécialiste des courants faibles

Cegelec 3s a réalisé l’ensemble des travaux en courant faible du nouveau tramway de Caen. L’ensemble des équipements dialogue sur un réseau RMS (réseau multi service) sur l’ensemble des 36 stations interconnectées composées de 45 km de fibre optique qui traverse le centre de Caen du centre de maintenance de Fleury jusqu’à Côte de Nacre. Le nouveau centre de maintenance de Fleury sur Orne a été construit sur un espace de 5000 m2 d’atelier, de 2500 m2 de bureau et enfin de 500m2 de station de lavage.

Un chantier 100% maîtrisé

Cegelec 3s a pris en charge une partie des études et la totalité des travaux à travers un réseau de compétences techniques expertes de 30 personnes et plus de 10 000 heures de travaux. Le chantier s’est effectué en partenariat avec l’entreprise Roiret transport, qui appartient également au groupe Vinci. « C’était un chantier assez complexe d’un point de vue organisationnel, avec beaucoup d’intervenants et de coactivité. Il a fallu déployer une équipe de nuit et avoir une organisation rigoureuse surtout à partir des premières en service LAC (ligne aérienne continue) » confie David Vaudoit, responsable du projet. Et de conclure. : « On a su se mettre à l’écoute du client et on a un bon contact avec la maîtrise d’œuvre, les délais ont été respectés, ce chantier était particulièrement enrichissant d’un point de vue technique et organisationnel. »

Des équipements installés de dernière génération

Sécurité, Système, Sureté, l’ensemble des compétences techniques de l’entreprise a été utilisé dans le cadre du projet. L’occasion pour Cegelec 3s de renforcer sa présence en tant que spécialiste des courants faibles. L’ensemble des équipements installés dialoguent en IP. Parmi les réalisations : la mise en place du contrôle alarme intrusion, la mise en réseau avec de la vidéosurveillance des 36 stations voyageurs, l’interphonie en station et station interphone de secours CEMT (équipement de la salle de pilotage), la sonorisation, le GTC, l’information voyageur par la sonorisation et la borne d’affichage, l’ensemble du réseau d’automatisme GTB pour la remontée de l’ensemble des défauts et le pilotage à distance de l’ensemble des équipements du tram.

Le nouveau Tramway de Caen c’est plus de 64 000 voyageurs chaque jour.

Le chantier en quelques chiffres clés

  •  67 armoires électriques avec les équipements
  • 136 caméras DOMEPTZ BULLET JUSQU A 5 méga pixels dans les stations
  • 40 caméras sur la ligne du tramway qui permettent de surveiller les carrefours sensibles et les zones de manœuvre du tramway c’est-à-dire les zones des aiguillages du tramway.
  • 67 interphones IP
  • Installation d’un réseau RMS sur 36 stations, 45 km de fibre optique
  • Installation de 138 hauts parleurs

Food defense

Food defense

Qu’est-ce que le Food Defense ?

Sujet incontournable en 2019, le Food Defense est défini par l’ensemble des activités mises en place dans le domaine de la protection alimentaire contre des actes de contaminations ou de manipulation frauduleuse.

Depuis plusieurs années, nous constatons l’émergence d’exigences liées à la Food Defense dans les différents référentiels de certification agroalimentaire (IFS, BRC, FSSC …), les entreprises du secteur prennent la mesure de leur vulnérabilité face à des actes malveillants, criminels ou terroristes. La sécurité est désormais axée sur les risques intentionnels, facteurs qui n’existaient pas avant.

Il convient de préparer un diagnostic concernant la vulnérabilité de votre entreprise avec l’équipe sûreté, qui mettra en évidence les forces et faiblesses en matière de Food Defense. Il doit se baser sur des grilles préétablies contenant les exigences du référentiel. Vous pouvez trouver ces grilles en accès libre directement sur le web.

Une obligation pour les industriels et acteurs de la Grande Distribution

Les industriels et plus spécifiquement ceux concernés par l’export ou la grande distribution vont devoir intégrer et mettre en place ce dispositif.
Dans le même temps, cette démarche est une opportunité importante de se pencher sur la vulnérabilité de son site, sur ses mauvaises habitudes et de réfléchir sur l’importance du management de proximité afin de maintenir un bon climat social et un engagement de ses équipes pour la sécurité des aliments et la durabilité des entreprises.

 

Il convient de procéder à des contrôles fréquents, tels que des audits internes et externes, des simulations de situations (test d’intrusion), des enregistrements des dérives ou actes malveillants identifiés et de développer les formations sur le sujet.

 

Réduire le seuil de vulnérabilité des entreprises

Le plan Food Defense pour lutter contre les actes de malveillance et protéger la chaîne alimentaire est donc à mettre en place afin de réduire le seuil de vulnérabilité des entreprises au maximum. Il est important de former les employés sur ce plan et d’envisager des mesures de protections nécessaires.

Pour plus d’informations à ce sujet, cliquez sur ce lien : https://bit.ly/2WrYMzD

 

#fooddefense #protectionalimentaire #diagnostic #sûreté #cegelec3s

Système vigilance : PPMS mobile

Qu’est-ce que le Plan Particulier de Mise en Sécurité ?

Depuis les événements terroristes de 2015, en plus des crimes et délits, la protection des Français doit prendre en compte la menace terroriste au sein du territoire national. En effet, on constate une progression du sentiment d’insécurité, au quotidien, chez les Français : selon une enquête de l’ONDRP (Observatoire National de la Délinquance et des Réponses Pénales), une personne sur trois cite le terrorisme et les attentats comme le problème le plus préoccupant pour la société française actuelle.
Suite aux nombreuses attaques de ces dernières années, un renforcement de la sécurité a été mis en place et le domaine de la sûreté privée est en constante évolution.

Notre solution Sûreté : le PPMS autonome mobile

Chez Cegelec 3S, nous pensons que la compréhension des besoins et la pertinence des solutions sont les clés de votre sûreté. C’est pourquoi nous avons développé un système d’alerte Plan Particulier de Mise en Sûreté (PPMS) autonome mobile vous donnant la possibilité de mettre en place des mesures de protection du public.
Nous travaillons dans la conception et le développement de solutions de surveillance de tous types de bâtiments et de sites, en garantissant un déroulement optimal des opérations. Installation, utilisation et maintenance idéales afin de vous accompagner au mieux dans votre projet.

 

 

L’offre Vigilance et ses équipements vous permet de prévenir la population d’un éventuel incident, lors par exemple de manifestations publiques telles que les marchés de Noël, les festivals ou salons.
L’offre de base comprend le système de déclenchement d’alarmes par télécommande. Les options sur-mesure offrent la possibilité d’installer une surveillance vidéo avec une liaison à un ordinateur de sécurité, une animation d’ambiance musicale via un ordinateur et un micro, et enfin un affichage des constantes et des informations. Aussi, selon les lieux, le système s’adapte grâce au full IP et aux technologies radio ou 4G.

 

 

Le Plan Particulier de Mise en Sécurité (PPMS) de Cegelec 3S vous garantit sûreté et tranquillité  dans vos activités publiques.

 

 

 

 

 

 

 

Techniques et expertises

 

Pouvez-vous nous parler de Cegelec 3S ?

 

Cegelec 3S existe depuis le 1er janvier 2018. L’entreprise est née de l’union des expertises courants faibles de deux entreprises : Cegelec Caen Tertiaire et Masselin Tertiaire. Quant à « 3S » c’est pour valoriser nos 3 expertises clés : Les systèmes, la sécurité et la sûreté.
Nous opérons sur toute la Normandie et suivons certains clients au niveau national avec 28 collaborateurs pour un chiffre d’affaires de 5.5 millions d’euros en 2018.

 

MoHo, c’est quoi exactement ?

 

MoHo c’est le nom donné au nouveau SchooLab qui ouvrira ses portes début 2020 à Caen. Ce lieu de 7 200m2 a pour ambition de réunir des étudiants, chercheurs, startupers, salariés de PME/ETI/Grands groupes et citoyens du monde entier. Un seul objectif commun : collaborer et vivre ensemble pour inventer le monde de demain.

 

 

Comment avez-vous été impliqué dans ce projet ?

 

MoHo c’est une initiative d’intérêt général soutenue par la Communauté Urbaine Caen-la-Mer, la Région Normandie et une campagne de mécénat privé international.
Comme nous participons activement à la vie de notre ville et que nous faisons partie des entreprises retenues pour réaliser cet ouvrage (au travers de Masselin), nous avons souhaité soutenir ce projet novateur en tant que mécène.

 

Pourquoi avoir développé une innovation avec MoHo ?

 

Au sein de Cegelec 3S, nous avons créé une cellule innovation en janvier et nous avons fait le choix d’allouer 40 à 60 000 euros par an à la R&D. L’innovation fait déjà partie de notre ADN. Lorsque MoHo nous a proposé, en qualité de mécène, de candidater à l’appel à projets pour la première promotion, nous avons saisi l’opportunité. Notre dossier a été retenu pour rejoindre les 15 projets incubés pendant 5 mois.

Quelles ont été les étapes clés du projet ?

 

SWIFT’N PROTECT a vu le jour en partant d’une seule problématique : Comment améliorer la sécurité des entrées des bâtiments ?

 

Un groupe de 4 élèves avec des compétences complémentaires a été désigné pour « plancher » sur notre sujet.
L’accompagnement se découpe en 3 phases : L’analyse de faisabilité et le business model, l’accompagnement financier et marketing, puis le prototypage et l’industrialisation.
Au terme de l’incubation, le projet a été présenté officiellement lors d’une cérémonie de remise de prix de la meilleure innovation. C’est avec beaucoup de fierté que nous avons remporté le premier prix sur les 15 projets présentés.

 

SWIFT’N PROTECT : Qu’est-ce que c’est ? Comment ça marche ?

 

SWIFT’N PROTECT c’est un SAS de sécurité qui permet d’améliorer la sécurité à l’entrée des bâtiments.

 

Le SAS est équipé :
– De scanners et capteurs pour déterminer ce que la personne transporte et le contenu des sacs
– D’un système informatique de reconnaissance de formes pour déterminer les objets illicites

 

Chaque personne qui pénètre dans le SAS est scannée. Le voyant passe au vert si le contrôle est validé et au rouge dans le cas contraire. Les portes du SAS se verrouille et nécessite alors l’intervention d’un agent de sécurité.

En quoi est-ce une innovation ?

 

On parle ici de détecteurs d’objets et non de métaux, qui ne nécessite pas d’enlever sa veste, sa ceinture ou tout objet contenant des pièces métalliques. Ce qui permet de fluidifier considérablement les contrôles d’accès.
C’est une solution qui permet de gagner en rapidité, sécurité et fluidité. Tout droit inspiré du secteur aéroportuaire, SWIFT’N PROTECT a toutefois la particularité d’être mobile pour s’adapter aux pics de flux sur certains points d’accès.

Il existe par ailleurs plusieurs niveaux de protection : retenir des charges explosives, systèmes anti-retour, passage de personnes handicapées etc.
Il n’existe pas de solution semblable sur le marché, elle répond à une vraie problématique d’actualité.

 

Quels sont les prochaines étapes, où en êtes-vous ?

 

Nous avons intégré en stage de 4 mois les étudiants pour qu’ils puissent finaliser ce projet. Nous devons créer des partenariats avec des fabricants, valider techniquement les temps de passage et créer un SAS grandeur nature pour envisager la commercialisation. Il faut que cette innovation profite à toutes les entreprises de VINCI Energies.